Accueil

stockage d'énergie sous forme d'hydrogène

Stockage d’énergie sous forme d’hydrogène

Le système conçu par les chercheurs de l’EPFL répond à deux priorités de la transition énergétique: stocker l’énergie à large échelle et générer de l’hydrogène propre. Il pourrait se révéler particulièrement intéressant pour le domaine des transports.

rover argos

Le robot spatial Argos de l’EPFL

A la rentrée 2020, une équipe d’étudiantes et d’étudiants de l’EPFL a créé EPFL Xplore, avec l’objectif de construire un rover en partant de zéro. « Argos » de son petit nom, participe ce week-end à l’European Rover Challenge. La plus importante compétition dédiée à la robotique spatiale en Europe.

ipad à l'école

L’éducation numérique déployée dans tous les établissements primaires

Depuis le printemps 2021, une quinzaine d’enseignantes et d’enseignants formés par le Centre LEARN de l’EPFL se rendent dans les écoles du canton de Vaud pour initier leurs pairs du 1er cycle primaire à l’éducation numérique. L’objectif du Canton est de former les élèves à celle-ci dès le début de leur scolarité.

Pharma et biotech en Suisse: recrutement en hausse

En Suisse, l’industrie pharmaceutique et celle des biotechnologies font partie de celles qui se portent plutôt bien en dépit des contrecoups de la crise sanitaire. Ces deux secteurs représentent à eux seuls, 4% du Produit Intérieur Brut du pays. De toute évidence, cette bonne santé des industries pharmaceutique et biotechnologique se manifeste de façon remarquable sur le plan du recrutement. Déjà il y a 13 ans, elles avaient absorbé près de 65.000 demandeurs d’emploi. Pour le compte de l’année prochaine, certaines entreprises appartenant à ces deux industries ont déjà déterminé leurs besoins en termes de recrutement. Au regard des chiffres, plus de 800 personnes seront embauchées par elles.

L’industrie suisse des machines en progrès

En Suisse, l’industrie des machines fait partie des secteurs qui impressionnent de par leur performance en cette année 2021. En dépit des effets pervers de la crise sanitaire découlant de l’avènement du COVID-19, l’industrie suisse des machines affiche de bons résultats. Comment justifier cet état de choses ? En effet, ces entreprises, à l’instar de celles des équipements électriques, excellent dans l’exportation. Cela leur permet de faire 80% de leurs chiffres d’affaires en dehors du territoire national. De surcroît, elles mettent en place à court terme, des politiques efficaces en période de crise. Celles-ci concernent entre autres, le chômage partiel et l’optimisation des processus et une élévation des horaires de travail.

Ouverture du Parc suisse d’innovation à Bienne

Étendu sur 15.500 mètres carrés, le parc suisse d’innovation a été officiellement inauguré à Bienne au cours de la journée du lundi 23 août 2021. Destiné à la promotion de l’innovation dans des secteurs tels que la digitalisation, la technologie de la santé et l’industrie 4.0, cet édifice abrite notamment des laboratoires et des ateliers. En ce qui concerne sa position géographique, le parc suisse d’innovation se situe juste en face du site destiné à la construction du campus de la Haute École spécialisée de Bienne. D’un coût de 60 millions de francs, il convient de préciser que cet instrument de recherche résulte d’un partenariat entre le secteur privé et le secteur public.

Boom du marché des montres de seconde main

Êtes-vous un collectionneur de montres ? Alors, vous savez sans doute, qu’en Europe ce secteur et plus précisément, celui des montres de seconde main connaît de nos jours, un véritable bouleversement. Bien que le neuf soit la meilleure option pour faire le beau, les européens et notamment les suisses, ont compris qu’il est possible d’investir dans une ancienne montre et de profiter de sa qualité. En effet, en dépit de leur ancienneté, les montres de seconde main ne manquent pas de rehausser l’élégance de celui ou celle qui les porte. Et le principal bénéficie de ce choix est le prix qui est de 40 à 50% inférieur à celui du neuf.

Boom du marché des montres de seconde main